COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION NATIONALE DES PRODUCTEURS AUDIOVISUELS ALGERIENS (AVA)

Conformément à la déclaration faite dans notre communiqué du 19 juin 2006, annonçant une réunion de travail entre la Direction Générale de l'Entreprise Nationale de la Télévision Algérienne (ENTV) sous la présidence de Monsieur HAMRAOUI Habib Chawki et le Bureau Exécutif de l'Association Nationale des Producteurs Audiovisuels (AVA) conduit par Monsieur AISSAOUI Boualem, s' tenue le jeudi 29 juin 2006 à 9h30 au siège de l'ENTV sis 21, Bd des Martyrs- Alger.

A l’ordre du jour, les préoccupations et les propositions de l’AVA exprimées dans ses documents de référence et transmises à l’ENTV.

Le Directeur Général de l’ENTV, assisté du Directeur Général Adjoint et entouré de ses principaux collaborateurs en charge de l’Administration Générale, de la Production, de la Programmation et de l’Administratrice chargée du Secrétariat Général de la Commission de lecture et d’évaluation, s’est d’emblée félicité de la tenue de cette rencontre en rappelant l’ancienneté des rapports avec l’Association AVA et en soulignant son entière disponibilité à écouter les préoccupations et les propositions qu’il considère naturelles et légitimes dans leur ensemble.

Avant d'engager l'examen de l'ordre du jour qui comporte treize (13) points, le Directeur Général de l'ENTV a tenu à rappeler les lourdes charges de la télévision tout en mettant en exergue les encouragements et les efforts ainsi que les sacrifices consentis dans la production de programmes nationaux depuis ces dernières années. Ce qui a permis à de nombreux producteurs, réalisateurs, artistes et techniciens de travailler et de se construire une place dans le paysage audiovisuel comme il a fait observer qu'il reste beaucoup de choses à faire et à parfaire qu'il s'agisse de la communication entre la télévision et ses partenaires, des mécanismes de gestion et , de la qualité des programmes, de l'organisation du milieu artistique et de l'élaboration d'une charte de l'éthique se félicitant au passage de l'appel de l'AVA en faveur de cet objectif .

Les échanges de points de vues entre la direction générale de l'Entreprise Nationale de la Télévision Algérienne (ENTV) et le bureau exécutif de l'Association Nationale des Producteurs Audiovisuels (AVA) autour des questions présentées par l'AVA ont abouti fondamentalement aux conclusions et aux décisions suivantes :

1. CONSULTATION ENTV/AVA :

La proposition de l’AVA de rencontres périodiques (deux (02) rencontres par an) avec la Direction Générale/AVA pour faire une évaluation des rapports, envisager des solutions dans l’esprit d’un contrat de partenariat, initier des réflexions et des actions communes dans le sens du développement et de la promotion du paysage audiovisuel national a été retenue par le Directeur Général de l’ENTV qui a décidé de la programmation de la deuxième réunion pour l’année 2006, durant le prochain mois de Ramadhan .

2. CADRE REGLEMENTAIRE :

L’accord-cadre ENTV/AVA signé au mois de mai 2002 étant arrivé à échéance l’AVA a proposé l’établissement d’un contrat de partenariat qui fixe les différentes formes de collaboration et d’assistance, les normes et les références en matière de production et de diffusion, les clauses obligatoires générales, les clauses spécifiques, les formes de recours en application d’un cahier des charges élaboré dans la concertation et ce pour une meilleure adhésion. Le Directeur Général de l’ENTV qui a dit son appréciation des résultats de l’accord-cadre a recommandé à ses services d’étudier le projet de l’AVA, se promettant de travailler à une large consultation avec les producteurs.

3. ACCES A LA TELEVISION :

L’accès des producteurs porteurs de projets (ou dans le cadre de l’exécution de ceux-ci) aux services de la production et de la programmation en les dotant de badges étant entendu que la relation de travail demeure toujours liée à la convenance d’un rendez-vous préalable avec les structures et les responsables concernés a été confirmé. Le Président de l’AVA en sa qualité de porte-parole auprès des structures concernées de l’ENTV devant être doté, sur instruction du Directeur Général, d’un laisser passer permanent.

4. STRUCTURES D’ACCUEIL DES PRODUCTEURS :

Si au niveau de la Direction de la Programmation, la relation ENTV /producteurs privés fonctionne avec les structures en place, la Direction de la Production interface principal des producteurs rappelle durant le débat, qu’elle est toujours ouverte aux producteurs porteurs de projets ; le Président de l’AVA instruit par des membres de l’association sur des difficultés de contacts avec cette structure et son premier responsable, se réservant en prolongement de cette réunion de saisir la Directrice de la Production de cas particuliers, ce souhait ayant été communiqué à son Adjoint . Le Directeur Général de la télévision qui souligne la charge des activités de la Direction de la Production, invite cependant cette dernière à une meilleure communication.

5. APPELS A PROJETS :

La formule « d’Appels à Projets » à laquelle l’AVA a appelé, qu’il s’agisse des programmes entrant dans le cadre de la cession des droits temporaires (grilles) ou des programmes relevant de la production exécutive (nombre par an et genre en fonction des ressources financières et des besoins) a été retenue par le Directeur Général, étant entendu qu’à l’occasion de contextes historiques le premier responsable de la télévision garde toute la possibilité d’initier un programme spécial.

6. COMMISSION DE LECTURE ET D’EVALUATION DES PROJETS :

L’AVA qui a apporté à la demande du Directeur Général de l’ENTV il y a trois (03) ans, une contribution dans le sens de la création d’une commission de lecture ou d’un conseil consultatif de la production a posé la question de son association aux délibérations de cette instance consultative pour des raisons d’équité et de représentativité dans le seul objectif de consolider cette heureuse initiative.

Le Directeur Général de l’ENTV qui a tenu à souligner que cette commission ne revêt qu’un caractère consultatif et que ses membres sont choisis en fonction de leurs seules qualités intrinsèques et qu’il compte à l’occasion du renouvellement de la composante de cette commission le mois de septembre prochain, prendre en charge la demande de l’AVA étant entendu que la personne qui serait proposée devra répondre à l’expertise exigée.

Par ailleurs, la commission ne traitant que des projets de fiction, il a été confirmé que la production documentaire quelle que soit la formule de cession reste du domaine de la Direction de la Programmation.

7. REAMENAGEMENT DES DROITS DE DIFFUSION :

-Relèvement des droits de cession temporaire par référence aux coûts de productions établis par l’ENTV : en réponse la Direction Générale de l’ENTV admet que compte tenu de l’évolution des coûts, les barèmes doivent être réexaminés et c’est bien dans cet objectif qu’une commission a été déjà installée et qu’elle livrera ses conclusions prochainement.

-Introduction de la notion de cession définitive des droits de diffusion :

La proposition de l’AVA d’introduire , à côté de la production exécutive, de la co-production et de la cession des droits temporaires, la notion de cession définitive des droits négociée en référence aux coûts d’une production exécutive et tenant compte des apports éventuels de sponsors, avec préalablement l’engagement contractuel de l’ENTV d’acheter le programme (préachat/versement d’une avance) dans le respect bien sûr, des critères d’agrément fixés dans le cahier des charges et le contrat de partenariat AVA/ENTV a été bien accepté par le Directeur Général de l’ENTV qui a toutefois précisé que cette formule doit être distincte de la production exécutive.

8. DOUBLAGE :

L’AVA a exprimé le souhait de producteurs privés qui ont dans le passé répondu à la demande de l’ENTV de procéder sous forme de prestations à des sous-titrages de films long métrage, d’être associés par le biais d’une consultation restreinte puisqu’il s’agit de l’activité audiovisuelle, au doublage en langue Tamazight. Aucune observation n’a été faite à ce sujet, la Directrice de la production précisant que seules les productions déclarées par l’ENTV éligibles au doublage, seraient concernées.

9. REDIFFUSION ET VERSIONS ETRANGERES :

Le Directeur Général de l’ENTV a demandé aux services concernés de prendre en charge la demande de l’AVA de voir les producteurs privés dont les programmes ont été rediffusés au delà du nombre fixé contractuellement rémunérés à l’avenir. S’agissant des programmes réalisés en version originale française, il n’y a aucune objection à ce qu’ils soient rémunérés en tant que tels intégralement.

10. SUIVI ET REGLEMENT DES CONTRATS :

L’AVA qui a tenu à souligner l’amélioration intervenue dans les rapports avec l’Administration Générale souhaite voir les retards de paiement épongés et l’instauration d’un guichet unique pour communiquer aux producteurs toutes informations liées au traitement de leurs dossiers. Le Directeur Général de l’ENTV rappelle la masse importante de l’enveloppe financière consacrée à l’achat des programmes nationaux et les obligations de l’entreprise en matière de gestion salariale, sociale et fiscale et, faisant observer qu’il existe certainement des difficultés financières et des problèmes de communication, a estimé les préoccupations de l’association tout à fait légitimes instruisant ses services concernés pour leur prise en charge selon les possibilités.

11. DISTINCTIONS INTERNATIONALES :

Le Directeur Général de l’ENTV a demandé à ce que, non seulement les producteurs privés dont les programmes réalisés au compte de l’ENTV ont été honorés sur la scène internationale soient informés à temps, mais que les prix soient remis directement aux artistes concernés lors d’une cérémonie interne.

12. FONDATION « LE FENNEC D’OR » :

Le Directeur Général de l’ENTV a apprécié la proposition de l’AVA de consacrer un « Fennec à la production documentaire » et de susciter à côté de la journée d’étude devenue traditionnelle, un marché du film national en encourageant les porteurs de projets (producteurs, réalisateurs) à venir présenter leurs dossiers devant un auditoire, qui au delà des représentants de la télévision algérienne (chaînes actuelles et à venir) pourrait connaître la présence de représentants d’autres secteurs notamment culturels, artistiques, économiques et financiers en vue de permettre la manifestation de possibilité de sponsoring ou d’aide à la production.

L’AVA a informé l’assistance qu’en matière de financement de la production, ses démarches auprès des institutions nationales visent précisément à développer une forme de lobing pour sensibiliser ses interlocuteurs autour de la question de l’aide directe ou indirecte à la production audiovisuelle en renforcement de l’action de la télévision nationale.

Par ailleurs, Monsieur Hamraoui Habib Chawki qui a remercié l’AVA de poser des questions sur l’organisation du Fennec d’Or, a tenu à dire que « la Fondation Le Fennec d’Or » est une fondation indépendante de l’ENTV et qu’en sa qualité de Président, il est tout à fait disponible pour l’étude des propositions de l’AVA ; soulignant qu’à l’occasion de la prochaine manifestation il interviendrait pour clarifier définitivement tout ce qui a pu paraître indéfini à ce jour.

13. FORMATION :

Demandant à ses services d’en étudier les modalités pratiques, le Directeur Général de la télévision a accueilli favorablement le souhait de l’AVA de voir ses membres qui le désirent bénéficier d’un accès, suivant des prestations préférentielles, aux services de formation du centre de l’ENTV et aux séminaires techniques organisés par la télévision en collaboration avec des partenaires étrangers.

En conclusion de la réunion, Monsieur Hamraoui Habib Chawki Directeur Général de l’ENTV a de nouveau souligné l’importance de cette rencontre et apprécié l’esprit de partenariat qui anime les propositions de l’AVA donnant rendez-vous à la prochaine session du mois de Ramadhan ; Monsieur Aissaoui Boualem Président du Bureau exécutif de l’AVA exprimant au nom de l’ensemble des membres de l’Association Nationale des Producteurs Audiovisuels(AVA) sa considération pour l’écoute, la disponibilité du Directeur Général de la télévision et les résultats accomplis, ainsi que l’entière solidarité de l’Association avec l’ENTV pour les grands rendez-vous nationaux et les grands chantiers que celle-ci entend ouvrir pour le développement et la promotion du paysage audiovisuel national.

POUR LE BUREAU EXECUTIF DE L’AVA

LE PRESIDENT
Boualem AISSAOUI